Les Nouveaux Remixes « Let The People Out » en featuring avec le talentueux William Babin, membre du groupe bordelais Granny Smith .

Ces remix sont disponible et en écoute sur toutes les plateformes de streaming. Toujours accompagné par le label toulousain Hook In Track.

C’est une nouvelle dimension au morceau qui vient se rajouter a l’original.

En ce debut 2020, voici la présentation des deux remixes réalisé par LATE THAN EVER et WOLFSTING.

2 remixes orientés dans 2 directions musicale très différentes :

  • Celui le LATE THAN EVER vient réveiller des sonorités House assez underground
  • Celui de WOLFSTING s’empare d’une atmosphere plus « Club and Festival » avec une energie.

Quelques mots des 2 remixers :

LATE THAN EVER : J’ai opté pour un Remix aux sonorités house baléaric old-school que j’affectionne particulièrement.

J’ai conservé en la découpant légèrement la ligne mélodique du vocal faisant le lien avec l’original mix pour mieux coller au style choisi sans dénaturer le travail du chanteur.

J’ai ensuite ajouté des claviers rythmiques filtrés et une basse wobble groovy pour essayer de rendre le tout mélodique, Happy, dance-floor et dynamique.

WOLFSTING :

Pourquoi avoir remixé « Let The People Out » ?

J’ai remixé ce morceau car j’aimais bien à la base l’instrumental de Bassner qui est axé Tropical House mais j’aime aussi l’humain et la personnalité de l’artiste où nous nous sommes rencontré sur Facebook.

J’aime énormément le fait qu’il soit proche du public, des jeunes artistes comme moi qui veulent avoir des conseils et se différencie des autres artistes bordelais qui pour la plus part n’ont pas réussi à attendre le niveau de carrière de Bassner.

C’est un exemple pour les jeunes talents à prendre en compte. Puis j’ai été surpris de la voix de William Babin notamment sur ses précédentes collaborations comme « Green Your Mind » qui m’a poussé à remixer ce morceau.

Quel est la différence entre le morceau original de Bassner et ton remix ?

La différence est tout simplement le genre et la base instrumentale qui n’est absolument pas la même. Ici dans ce morceau, la seule approche du morceau originale reste l’acapella de William Babin. Le morceau original est axé Tropical House alors que mon remix lui est axé Progressive House, puis on part sur une instrumentale avec un BPM à 124 puis un peu plus énergique et festival.

De quelle base d’instruments et de qui tu t’es inspiré en remixant ce morceau ?

Je me suis tout simplement inspiré de moi même, au feeling. J’ai fait le remix en une journée. Ce qui m’a inspiré pour faire ce morceau, c’est Coldplay où au moment du break avant le build up et drop, je voulais faire une boucle de guitare ressemblant un peu à leur morceau « Adventure Of A Liftime », mais aussi une bassline ressemblant à celle du Producteur et DJ Klahr qui sonne vieille école mais qui me plaisait beaucoup car le rendu instrumental est léger surtout pour un morceau avec des paroles et un timbre qui est à l’origine léger.

Concernant ma signature sur ce morceau, c’est incontestablement la guitare qui accompagne le drop puis la flûte arabe également où j’aime beaucoup les influences africaine qui apporte un côté sombre et mélancolique. Dans la structure du morceau et les mélodies, c’est mainstream mais c’est efficace car le morceau appartient à un public de Festivaliers mais sonne un peu radio car il est « Katchi » un peu comme à la Pendulum « The Island »

Share in
Tagged in